Démystifier la série Mega Man

Je pense que tout le monde a une idée plus ou moins précise du personnage et du phénomène qu'est Mega Man. C'est l'une des franchises qui a donnée naissance à un nombre vertigineux de suites, de séries soeurs et de suites de séries soeurs. Étant un peu connaisseur, j'ai décidé de vous décrire les caractéristiques particulières des séries principales mais je vous laisse les essayer individuellement. Notez cependant que je ne suis pas un expert et que les sites amateurs qui couvrent la franchise les plus pointilleux pourront probablement critiquer certaines imprécisions qui vont probablement se glisser dans mon histoire. Malgré tout, je vais essayer de vous détailler ce que je trouve important sans trop de longueur pour le bonheur de tous.


Mega Man
La série originale commence avec le jeu éponyme sorti en '87. Au Japon, Mega Man s'appelle en fait Rock (Man) et est créé comme aide de laboratoire pour le docteur Light. Il est issu d'expérimentations visant à créer un robot intelligent qui aura un libre arbitre suffisant pour en commander d'autres à faire différentes tâches pour les humains. Après un prototype raté appelé Blues (Proto Man ici) qui s'enfuit et est présumé mort, le docteur Light décide de créer ses prochains robots avec plus de soins et d'en créer plusieurs afin qu'ils ne se sentent pas seuls. Ainsi naissent Rock et sa "soeur" Roll. Le docteur crée aussi 6 autres robots destinés à accomplir différentes tâches et qui maîtrisent en quelque sorte différents éléments. Son associé Dr. Wily, jaloux de son succès, part de son côté et trouve un moyen de reprogrammer les robots pour conquérir le monde. Rock demande alors au Dr. Light de le transformer en robot de combat et prend alors le nom de Rock Man. Ce dernier conserve sa propriété de comprendre les outils et les technologies, ce qui explique que dans les niveaux du jeu, il copie les pouvoirs des 6 robots spéciaux. Cette mécanique s'inscrit dans un système roche papier ciseaux où le pouvoir d'un robot précis permet d'en vaincre un autre avec une facilité accrue. Actuellement, la série continue et comporte les titres Mega Man 1-8, Megaman and Bass et Mega Man 9 et 10, sortis plus récemment. Les titres Mega Man sortis sur Gameboy sont inscrits dans la même continuité et conservent à peu de choses près le déroulement de jeu du reste de la série, y compris la difficulté fulgurante mais calculée et le principe de copie des pouvoirs d'ennemis vaincus.
Mega Man X

Cette deuxième série a généré à peu près autant de suites que la première et tout en reprenant beaucoup d'éléments, elle innove sur plusieurs points. Les mouvements dans la série X sont vastement augmentés par la capacité de déplacement rapide qui permet aussi de se baisser assez pour éviter certaines attaques et par la possibilité de s'accrocher aux murs pour les escalader ou se cacher. Le rythme y est plus trépidant et les possibilités offertes par les consoles plus récente ont permis de renouveler l'expérience par des motifs d'attaque et des mécaniques gagnants. Au niveau du scénario, l'action se passe 100 ans après la série originale. L'archéologue Dr. Cain découvre un ancien laboratoire laissé par le Dr. Light qui contient une capsule contenant un robot qui ressemble à une version plus âgée de Rock et arborant des caractéristiques technologiques inconnues et très avancées. Ce dernier, qui s'appelle simplement X, aide le Dr. Cain à créer des robots qui répliquent ses propres caractéristiques et nommés réploids. Après leur création, nombre de ces robots prennent un tournant violent et criminel dû à leur libre arbitre. Pour remédier à la situation, une unité spéciale est formée pour combattre les robots irréguliers appelés alors mavericks. Leur chef est le reploid Sigma conçu spécialement pour ne jamais causer de mal. À la découverte d'un mystérieux robot très violent nommé Zero, Sigma doit le combattre pour protéger le monde et parvient à libérer Zero de sa folie mais au prix d'être infecté par un dangereux virus qui transforme tous les porteurs en mavericks. Sigma soulève donc une armée pour soumettre les humains mais est combattu à maintes reprises par les efforts combinés de X et de Zero. Ce dernier est d'ailleurs apparu dans la série parce que le concepteur artistique Keiji Inafune avait obtenu le contrat de faire un nouveau design pour Mega Man dans la série X. Son design ayant été jugé trop différent, un autre concepteur a imaginé X et Zero est devenu le deuxième personnage principal de la série. À partir de Mega Man X3, Zero est un personnage jouable et change drastiquement le jeu avec des attaques de courte portée grâce à son sabre Z-saber. On apprend au fil de la série qu'il était le vecteur original du virus maverick et la création finale du Dr. Wily de la série originale.
Mega Man Zero
Dans une ellipse dont les évènements ne sont racontés que textuellement dans la série Zero, un remède est découvert pour éliminer le virus maverick et Zero décide d'être scellé à jamais pour éviter de continuer de contaminer les reploids. Cependant, le Dr. Weil, apparemment successeur spirituel du Dr. Wily, quoique cette remarque n'a jamais été faite dans aucun jeu, réussit à pervertir l'entité qui sert de remède au virus et s'en sert pour contrôler les reploids. Après qu'il soit mis en exil dans l'espace, Zero demande à être scellé et laisse X en charge de trouver le Dark Elf, l'entité contrôlante du Dr. Weil. X parvient à restaurer la paix et scelle le Dark Elf en utilisant son propre corps comme source pour la maintenir en dormance à l'insu de tous. La scientifique Ciel décide alors de créer une copie de X pour protéger les humains des mavericks restants dans un monde en plaine crise énergétique. Copy X retrouve l'endroit où l'original est caché et fonde à cet endroit une utopie gouvernée d'un poing de fer, Neo Arcadia. Copy X présente comme solution de désactiver dans un certain secret les reploids pour garder l'énergie restante pour que les êtres humains puissent survivre et fait créer des reploids spéciaux nommés les gardiens pour s'acquitter de la tâche. Pendant ce temps, Ciel recherche activement Zero avec l'aide d'un groupe de résistance reploid. Le premier jeu de la série commence au moment où il est trouvé et accepte de combattre la menace pour le bien commun à la promesse du développement d'une forme d'énergie alternative par Ciel qui devrait résoudre le conflit. Cette série apporte une diversité au niveau des armements mais aussi donne une simplicité nouvelle à certaines mécaniques qui étaient devenues désuètes. La mécanique devient alors réellement roche papier ciseaux avec le fait que les patrons de mission à vaincre ne peuvent être que neutres, de feu, de glace ou d'électricité. Bref la nécessité d'aller essayer chaque arme contre chaque patron disparaît et la bonne arme à utiliser est facilement déduite par différents facteurs comme la météo de la mission ou les projectiles utilisés par l'ennemi. Sinon, la série conserve la mobilité exceptionnelle de la série X tout en ayant une histoire beaucoup plus mature et évoluée. De plus, le joueur peut utiliser les cyber elves pour rendre le jeu plus facile si la difficulté est trop intense. Ces derniers peuvent aider en tirant sur les ennemis de façon autonome, en coupant la quantité d'énergie d'un Boss de moitié et de plusieurs autres façons au prix d'une simple diminution des points accordés pour une mission. Ceci a cependant pour effet de rendre l'accès à certaines techniques de combat impossible.
Mega Man ZX
Cette série récente est une suite de Mega Man Zero et reprend plusieurs éléments en en ajoutant de nouveaux. Dans cette série, les humains et les reploids ont déclaré la paix selon certaines conditions. Les reploids dotés d'une espérance de vie maintenant limitée et les humains sont augmentés par des pièces robotiques, ce qui les rend pratiquement semblables. L'esprit du Dr. Weil a été conservé dans les pièces de la station spatiale Ragnarok qui est détruite à la fin de Mega Man Zero 4. Ces pièces sont appelées biometals et peuvent prendre le contrôle d'une personne pour le transformer en maverick (pas de rapport avec le virus de Mega Man X). De son côté Ciel avait téléchargé la personnalité de héros présumés morts dans des alliages spéciaux suite à son étude du biometal W (contenant l'esprit de Weil) pour former, entre autres, les biometals X et Z. Lors du déroulement du premier jeu de la série, le protagoniste Vent ou Aile, selon le choix du joueur, peut utiliser les biometals pour se transformer en "Mega Man" qui sont en fait des homologues de personnages de la série Zero. Dans le second, Grey ou Ashe utilisent le biometal model A pour se transformer littéralement en ennemis vaincus dont des porteurs illégitimes des biometals du premier opus qui ont été perdus entre temps. En général ces deux titres sont plus un hommage vibrant aux séries précédentes qu'une série à part entière quoique les innovations présentes et l'histoire sont loin d'être sans intérêts.
Il existe aussi d'autres séries moins principales qui sont tout aussi intéressantes et jonglent avec des éléments de RPG et d'action dont les séries Legends, Battle Network et Starforce. Leurs scénarios s'inscrivent soit dans un futur lointain ou dans des univers parallèles. Malheureusement, je ne suis pas un expert et je ne les connais pas beaucoup mais si vous avez aimé l'article et que vous connaissez bien ces séries, n'hésitez pas à m'en parler dans les commentaires !!

3 réflexions au sujet de “Démystifier la série Mega Man”

  1. Ok, tu as raison. L'histoire de Mégaman est complexe et a du potentiel. Mais tu trouves pas que c'est juste un enchaînement d'événements et de technologies toujours plus grosses? Le facteur humain est où là-dedans? Est-ce que les personnages ont de la personnalité réelle? Après tout, c'est ça que ça prend pour faire une bonne histoire.

    Répondre
  2. On va en parler dans "Le Prochain Podcast!"
    Mais honnêtement ça dépend des séries. Celle que je connais bien c'est la série Mega Man Zero. Dans les autres je suis pas convaincu mais dans celle là y'a des lignes de dialogue qui rendent le truc crédible. Mais c'est surtout à partir du 3 parce que Zero commence à s'affirmer. Il faut gardwer en tête que son personnage est ambigu et difficile à cerner. Tu peux le voir comme un sauveur ou comme un terroriste. Y'a plusieurs thèmes qui sont explorés au sein de la série et je te conseille de faire la Mega Man Zero Collection sur DS en easy scenario. C'est seulement quelques heures et c'est vraiment pas trop dur (juré). Tu va voir que c'est pas l'exécution qui ressort vraiment. Du premier au dernier, y'a de plus en plus de dialogue et tu peux apprécier l'ampleur d'un conflit de plus en plus complexe. En plus la fin n'est pas en cliffhanger; C'est du définitif. Sinon il paraît que l'histoire des Mega Man Legend (PS1) est plutôt intéressante mais je peux pas confirmer (le premier s'appelle aussi Mega Man 64 sur la console du même nom 🙂 ).

    Répondre

Laisser un commentaire